BILLETS DE LA PRÉSIDENTE

Retrouvez ici les différents billets publiés par Francesca Marchesini, présidente de la SPG, dans L’Educateur, le journal mensuel du Syndicat des Enseignant·es Romand·es.

Numériquement vôtre

Numériquement vôtre

Contrairement aux allégations du collectif RUNE, les projets de loi d’investissement du DIP en matière d’équipements numériques (PL 13010 et 13011) répondent à des besoins pédagogiques clairs et font l’objet d’une demande forte du corps enseignant. Ils sont, en outre, le fruit d’une concertation constructive et fructueuse entre le DIP et les partenaires sociaux. La SPG, la FAMCO et l’AGEEP s’associent donc à la FAPEO pour apporter leur soutien solidaire et coordonné aux projets d’investissement du DIP en matière de numérique à l’école, et regrettent que le débat soit confisqué par des spéculations politiques et des contre-vérités.

ORTHOGRAFE RECTIFIÉE, LE NOUVEAU PÉRIL MORTEL ?

ORTHOGRAFE RECTIFIÉE, LE NOUVEAU PÉRIL MORTEL ?

Une nouvelle motion

En ce début d’année, je manquai m’étouffer avec mes points médians en découvrant la motion 2697 « Pour le respect du français académique, non à l’écriture inclusive » défendue dans l’émission Forum par Murat Alder, peut-être en mâle d’attention. Sans rougir, ce pourfendeur de l’écriture inclusive invoquait le souci de préserver les élèves dyslexiques et allophones d’une langue « inutilement alourdie ». Ravie de cet intérêt soudain pour les élèves fragilisé·es dans leurs apprentissages par une langue inutilement complexe, je saisis assurément l’occasion dans un précédent billet pour lui souffler à l’oreille qu’il existe une réforme orthographique datant de 1990 que la SPG souhaite voir appliquée par la Conférence intercantonale de l’instruction publique de Suisse romande et du Tessin ( CIIP ) et le DIP depuis plusieurs années. Or, le PLR & consorts ne comprirent pas le ( trop subtil peut-être ) message et, se drapant une fois encore de leurs plus ineptes vertus, lancèrent une pétition contre l’orthographe rectifiée, ce nouveau péril mortel qui accable la langue française.

LE FÉMINISME, UN DÉLIT D’OPINION ?

LE FÉMINISME, UN DÉLIT D’OPINION ?

Image par Werner Moser de Pixabay Billet de la présidente · L’Educateur · Septembre 2021 La SPG dénonce fermement l’acharnement sexiste et institutionnalisé dont a été victime une collègue. Après avoir relaté sur son compte Facebook, où elle apparait pourtant sous un...

Une éducation pour l’avenir

Une éducation pour l’avenir

Billet de la présidente · L'Educateur · Mai 2021 Après les mobilisations qui ont rassemblé des centaines de milliers de jeunes lors des grèves pour le climat, le mouvement s’étend au reste de la société. La Grève pour l’Avenir appelle à une grève générale le 21 mai...

Quel dialogue social pour quel partenariat?

Quel dialogue social pour quel partenariat?

Billet de la présidente · L'Educateur · Mars 2021 Les syndicats et les partis de la gauche radicale sont régulièrement critiqués pour leur dogmatisme et leur incapacité à trouver des consensus. Or, pour que les partis gouvernementaux de gauche comme les Vert·es et les...

La honte doit changer de camp

La honte doit changer de camp

Billet de la présidente · L'Educateur · Février 2021 La honte doit changer de camp. La fonction publique devrait s’approprier ce slogan scandé par les féministes depuis la vague #metoo. En effet, les luttes féministes sont intrinsèquement liées à la lutte contre la...

Continuité de l’enseignement: une fausse bonne idée

Continuité de l’enseignement: une fausse bonne idée

Billet de la présidente · L'Educateur · Décembre 2020 Réunie en Assemblée des délégué·es (AD) mardi 17 novembre, la SPG a voté à l’unanimité une résolution prenant position contre le dispositif de continuité de l’enseignement à l’école primaire prévu par la...

T-shirt «de la honte», le primaire concerné?

T-shirt «de la honte», le primaire concerné?

Billet de la présidente · L'Educateur · Novembre 2020 Le t-shirt dit «de la honte» a soulevé la polémique en ce début d’année scolaire, faisant écho, notamment, à l’actualité française. Ce bout de tissu XXL, au cœur du débat, a passionnément agité la scène politique...

Des enseignant·es bien peu protégé·es

Des enseignant·es bien peu protégé·es

Billet de la présidente · L'Educateur · Septembre 2020 La COVID-19 teinte cette rentrée scolaire d’une manière particulière et engendre un cadre scolaire instable dans lequel la personnalité et l’intégrité des enseignante·s sont sérieusement exposées. Ainsi,...